La pré-éclampsie

vignette pre-eclampsie

La pré-éclampsie fait partie des complications les plus fréquentes liées à la grossesse. En France, l’incidence est respectivement de 1 à 3 % chez les nullipares et de 0,5 à 1,5 % chez les multipares (1). Chaque année en France, 40 000 femmes sont touchées par une pré-éclamspie (2).

La pré-éclampsie survient après la 20ème semaine de grossesse et se manifeste principalement sous la forme d’une hypertension de novo (> 140/90 mmHg sur 2 mesures à 4h d’intervalle) et d’une protéinurie (> 300 mg/ 24h)3. Ces symptômes entrainent l’apparition de complications telles que des crises d’éclampsies, un HELLP syndrome (Hemolysis Elevated Liver enzymes Low Platelets), des problèmes cardio-respiratoires, neurologiques (dues aux convulsions), hémorragiques ou encore rénales pour la mère. Le fœtus encourt quant à lui le risque d’un retard de croissance intra-utérin important ou encore une grande prématurité en cas de pré-éclampsie précoce. C'est donc une complication grave de la grossesse qui affecte la mère ainsi que le fœtus dont la  seule véritable solution thérapeutique est l’accouchement (4,5,6).

Le risque de développement de la pré-éclampsie est accru entre autres dans les cas suivants : première grossesse, IMC > 30, antécédents de pré-éclampsie, diabète et hypertension. 

La pré-éclampsie est difficile à diagnostiquer précocement en raison d’un tableau clinique souvent incomplet.

Les facteurs de risque et les signes cliniques (7,8) ne sont pas suffisamment sensibles ni spécifiques pour évaluer la sévérité et prédire l’évolution de la pré-éclampsie (9,10).
C’est pourquoi, il est important de pouvoir identifier de façon fiable et précoce les patientes à risque grâce notamment au dosage des facteurs impliqués dans le développement de la pré-éclampsie.
Ils apportent une aide au diagnostic permettant d’orienter rapidement les patientes vers un parcours de soin adapté, grâce à leur précocité (11).

Le pré-éclampsie survient au cours d’une grossesse sur 20 environ et représente la deuxième cause de décès maternel (2).  

Utilisés aux différentes étapes de la grossesse en complément des outils échographiques et des signes cliniques, les biomarqueurs permettent de guider les choix du clinicien tout au long de la grossesse et de prédire les complications (11).

  1. Goffinet F. Epidémiologie. Ann Fr Anesth Reanim. 2010;29:e7-e12.
  2. INSERM, La Pré-éclampsie, Dossier réalisé en collaboration avec Daniel Vaiman, Janvier 2013. Manuel Merck, 4e édition.
  3. Duley L. Pre-eclampsia and the hypertensive disorders in pregnancy. British Medical Bulletin, 2003;67:161-176
  4. Nankali A. et al. Maternal complications associated with severe preeclampsia. The Journal of Obstetrics and Gynaecology of India, 2013;63(2):112-115.
  5. Uzan J et al. Preeclampsia: pathophysiology, diagnosis and management. Vasc Health Risk Manag,2011;7:467-74.
  6. Milne, F. et al. The pre-eclampsia community guideline (PRECOG): how to screen for and detect onset of pre-eclampsia in thecommunity. Br Med J, 2005;30, 576-580.
  7. Wagner, L.K. Diagnosis and management of preeclampsia. Am Fam Physician, 2004;70:2317-24 AAFP guidelines.
  8. F. Milne et al. The preeclampsia community guideline (PRECOG): How to screen for and detect onset of preeclampsia in the community. BMJ, 2005;330:576.
  9. Verlohren S et al. Angiogenic growth factors in the diagnosis and prediction of preeclampsia. Clin Sci, 2012;122(2):43-52.
  10. Brown MA et al. The classification and diagnosis of the hypertensive disorders of pregnancy: ISSHP. Hypertens Pregnancy, 2001;20(1):IX-XIV.
  11. Hagmann H. et al. The promise of Angiogénique Markers for the Early Diagnosis and Prediction of Preeclampsia, Clin Chem, 2012;58 (5):837-45.

Le test Elecsys PIGF est un test immunologique pour la détermination quantitative du facteur de croissance placentaire (PlGF) dans le sérum humain. Ce test par électrochimiluminescence "ECLIA" s'utilise sur les analyseurs Elecsys et cobas e. Ce test s'utilise dans le diagnostic de prééclampsie en association avec le test Elecsys sFlT-1 et d'autres informations cliniques et diagnostiques.
Le test Elecsys sFlt-1 est un test immunologique pour la détermination quantitative de la fms-like tyrosine kinase-1 soluble (sFIT-1) dans le sérum humain. Ce test par électrochimiluminescence "ECLIA" s'utilise sur les analyseurs Elecsys et cobas e. Ce test s'utilise dans le diagnostic de prééclampsie en association avec le test Elecsys PlGF et d'autres informations cliniques et diagnostiques.
Dispositifs médicaux de diagnostic in vitro.
Fabricant : Roche Diagnostics GmbH (Allemagne) – Distributeur : Roche Diagnostics France
Lire attentivement les instructions figurant dans les fiches techniques