L'importance de l'AMH dans la prise en charge de l'infertilité

fr-all-180710-img-bandeau_WH_biologistes_LP

Un grand nombre de vos patientes rêvent d’être mère un jour même si ce n’est pas une priorité immédiate.

L’âge moyen des mères à la naissance de leur premier enfant ne cesse d’augmenter et toutes les femmes n’ont pas pleinement conscience que leur fertilité décline avec l’âge. Roche Diagnostics France s’engage et vous aide à mieux accompagner vos patientes.

Le dosage sérique de l’AMH (Hormone Anti Müllérienne) réalisé à partir d’une simple prise de sang à n’importe quel moment du cycle permet d’évaluer la réserve ovarienne3, pièce importante du puzzle de la fertilité7. L’AMH est en effet sécrétée par les petits follicules en croissance et est corrélée au pool de follicules primordiaux mesuré histologiquement4.

Chaque femme naît avec un pool de follicules primordiaux définis, dont le nombre décline en général à partir de la deuxième décennie de vie jusqu’à la ménopause. Le déclin de ce pool initial est propre à chaque femme, ce qui signifie que deux femmes au même âge peuvent disposer d’une réserve ovarienne relativement différente5,6.

Dans le cadre de la Procréation Médicalement Assistée (PMA), la valeur de l’AMH est utile pour prédire la réponse à la stimulation ovarienne contrôlée (SOC) et adapter les doses de gonadotrophines.8

Le test Elecsys® AMH Plus est le test compagnon de la nouvelle follitropine delta de Ferring Pharmaceuticals : le résultat du test associé au poids corporel de la patiente permet d’optimiser le rendement ovocytaire par la prescription d’une dose individualisée fixe de follitropine delta dès le début de la SOC9,10.

Comment sensibiliser mes patientes sur l’importance du diagnostic biologique dans le désir de grossesse ?

Découvrez la vidéo pédagogique pour vos patientes  !

Références :

  1. Agence de biomédecine - rapport annuel 2014
  2. ASRM http://www.reproductivefacts.org/?vs=1 dernier accès Mai 2018
  3. La Marca A. et al. Anti-Müllerian hormone (AMH) as a predictive marker in assisted reproductive technology (ART). Human Reproduction Update, Vol.16, No.2 pp. 113–130, 2010.
  4. Hansen KR. et al. Correlation of ovarian reserve tests with histologically determined primordial follicle number.Fertility and Sterility Vol.95, No.1, January 2011.
  5. Nelson SM. et al. Nomogram for the decline in serum antimüllerian hormone: a population study of 9,601 infertility patients. Fertility and Sterility Vol.95, No.2, February 2011.
  6. Kesley TW. et al. A Validated Model of Serum Anti-Müllerian Hormone from Conception to Menopause. PLoS ONE 6(7):e22024.
  7. Testing and interpreting measures of ovarian reserve : a committee opinion. ASRM. Fertil and Steril vol 103, N3, 2015 e9-e17.
  8. Arce JC. et al. Antimüllerian hormone in gonadotropin releasing-hormone antagonist cycles: prediction of ovarian responses and cumulative treatment outcome in good prognosis patients. Fertil Steril 2013;99:1644-53.
  9. Anderson AN. et al. Individualized versus conventional ovarian stimulation for in vitro fertilization: a multicenter, randomized,controlled, assessor-blinded, phase 3 noninferiority trial. Fertility and Sterility Vol 107, No 2. February 2017.
  10. Fiche technique Elecsys® AMH Plus, v 2.0, 04-2018

Test immunologique pour la détermination quantitative in vitro de l'hormone anti‑müllérienne (AMH) dans le sérum et le plasma humains. La détermination de l'AMH est utilisée en association avec d'autres données cliniques et biologiques pour évaluer la réserve ovarienne et prédire la réponse à la stimulation ovarienne contrôlée (SOC).
Par ailleurs, le taux d'AMH (en pmol/L) est utilisé en association avec le poids corporel pour déterminer la dose individuelle journalière de follitropine delta de Ferring, hormone folliculo‑stimulante recombinante (FSHr), conformément aux informations de prescription actuelles de Ferring, chez les femmes subissant un traitement de stimulation ovarienne pour favoriser le développement de follicules multiples dans un programme de procréation médicalement assistée.
Ce test par électrochimiluminescence « ECLIA » s’utilise sur les systèmes d'immunoanalyse Elecsys et cobas e.
Dispositifs médicaux de diagnostic in vitro.Fabricant : Roche Diagnostics GmbH (Allemagne) – Distributeur : Roche Diagnostics France
Lire attentivement les instructions figurant dans les fiches techniques

PA-174-18