Gamme de produits

Elecsys® AMH

vignette AMH

L’OMS estime que les problèmes de fertilité touchent un couple sur dix, soit environ 80 millions de personnes dans le monde (1). En France, 1 couple sur 5 consulte pour des problèmes de fertilité : 140 000 femmes/an font appel à la procréation médicalement assistée (PMA) dont 60 000 effectuent une fécondation in vitro (FIV). (2,3)

L’évaluation de la réserve ovarienne (nombre de follicules primordiaux disponibles dont le stock initial est défini à la naissance), est fondamentale dans la prise en charge de couples en PMA, notamment en FIV. (4, 5)

Le Compte de Follicules Antraux (CFA) par échographie, outil clinique d’évaluation de la réserve ovarienne, a pour principale limite l’absence de standardisation de la lecture et une variabilité inter-opérateur. (6,7)

Dans ce contexte, le kit de dosage Elecsys AMH en technologie ECL* apporte fiabilité, standardisation et rapidité. (8)

* ECL = ElectroChimieLuminescence

Téléchargements

Brochure cobas® AMH

L’AMH

Anti-Müllerian hormone (AMH) est un marqueur sérique direct de la réserve ovarienne fonctionnelle.(9)

L’AMH est sécrétée par les follicules pré-antraux et antraux en croissance (11,12,13). Les concentrations sériques diminuent avec l'âge, en lien avec la diminution de la réserve de follicules ovariens (25).

graphique AMH Vue détaillée

Source (26)

Les concentrations sériques de l’AMH restent relativement stables au cours du cycle menstruel (15,17), ce qui permet de les mesurer à n’importe quel jour du cycle.

Le test immunologique Elecsys® AMH est un test de laboratoire automatiséqui sert à évaluer la réserve ovarienne en combinaison avec d’autres résultats cliniques, échographiques et biologiques.

schema_role_AMH Vue détaillée

Schéma adapté de la source (16)

L’AMH régule la taille du pool folliculaire ovarien (inhibition du recrutement folliculaire initial et cyclique) (17,18).

Le dosage de l’AMH améliore la prise en charge de l’infertilité en permettant (10,11,14,18) :

  • D’évaluer la réserve ovarienne, reflet du nombre de follicules antraux et pré-antraux (10,19)
  • De prédire la réponse au traitement de stimulation ovarienne en vue d’une ponction pour recueil ovocytaire avant FIV : pronostic de succès de la stimulation, accélération de la prise en charge en PMA (19)
  • De suivre les insuffisances ovariennes prévisibles
  • De prédire la ménopause (21,22)
  • D'offrir un outil diagnostique du SOPK (Syndrome des Ovaires PolyKystiques) : cause la plus fréquente des anovulations chroniques (22)

Le test Elecys® AMH Plus entièrement automatisé vise à évaluer le taux d'hormone anti-müllerienne (AMH) afin de déterminer la réserve ovarienne d'une femme et ainsi prédire la réponse ovarienne au traitement de stimulation. L'association du test avec le traitement par rFSH humaine (follitropine delta) de Ferring permettra aux médecins d'adapter la dose de traitement à administrer à chaque femme en fonction du résultat de son dosage d'Elecsys AMH Plus pour une stimulation personnalisée (12,23).

 

Téléchargements

Brochure cobas® AMH

Caractéristiques du test (12)

  

Valeurs de référence établies avec le kit Elecsys® AMH (12)

Age 10e percentile
(en ng/mL)
Médiane
(en ng/mL)
90e percentile
(en ng/mL)

20-24 ans

25-29 ans

30-34 ans

25-39 ans

40-44 ans

45-50 ans

1,88

1,83

0,946

0,777

0,097

0,046

3,97

3,34

2,76

2,05

1,06

0,22

7,29

7,53

6,70

5,24

2,96

2,06

SOPK critère de diagnostic 3,12 6,81 12,6

  

Valeurs souhaitables en stimulation (23,24)

  CFA 0-7 CFA 8-15 CFA > 15
AMH ≤ 0,681 ng/mL 63,2 % 32,4 % 4,4 %
0,681 ng/L < AMH ≤ 2,27 ng/mL 12,0 % 56,9 % 31,1 %
AMH > 2,27 ng/mL 1,4 % 24,1 % 74,5 %

En gras : valeurs souhaitables

  

Durée du test 18 minutes
Principe du test Méthode "sandwich"
Calibrage 2 points
Volume d'échantillon 50 µl
Domaine de mesure 0,01 ng/m: - 23,0 ng/ml
Limite du blanc (Limit of Blank, LoB)* 0,007 nm/ml, (0,05 pmol/l)
Limite de détection (Limit of Detection, LoD)* 0,010 ng/ml, (0,071 pmol/l)
Limite de quantification (Limit of Quantification, LoQ)* 0,030 ng/ml, (0,214 pmol/l)
Traçabilité La méthode a été standardisée par rapport au test AMH Gen II ELISA (version non modifiée sans prédilution).
Echantillons utilisés Sérum, plasma Li-héparine
Stabilité 5 jours entre 20 et 25 °C, 5 jours entre 2 et 8 °C, 6 mois à -20 °C. Une seule congélation possible
Précision (CLSI) VK : 2,9-4,4 % (cobas e 411 Module)
VK : 2,7-3,5 % (cobas e 601/602 Module)
Concentration min. mesurée : 0,232 ng/ml

* LoB (Limit of Blank) = Limite du blanc ; LoD (Limit of Detection) = Limite de détection ; LoQ (Limit of quantification) = Limite de quantification (Erreur globale autorisée ≤ 20 %)

Téléchargements

Brochure cobas® AMH

CFA–AMH : des paramètres complémentaires (12)

 

La mesure de l’AMH est moins dépendante du site et de l’opérateur que le Compte de Follicules Antraux (CFA) (12). En effet Roche Diagnostics a conduit une étude prospective multicentrique visant à corréler les valeurs de dosage d’AMH par technologie automatisée en ECL, au nombre de follicules antraux, en incluant 451 femmes entre 18 et 44 ans (12). Cette étude confirme qu’il existe une bonne corrélation entre le dosage Elecsys® AMH et le CFA, malgré une plus forte variabilité inter-site et inter-opérateur de la mesure par échographie.

 

graphique_comparaison_AMH_CFA Vue détaillée

Les deux schémas sont adaptés de la source (25)

  

En résumé :

 

Facile à mettre en oeuvre
  • Mise en routine accessible et facile
Simple et non invasif
  • Résultats rapides/efficacité
  • Confort patiente
Fiable
  • Reproductible et très faibles CV
  • Résultats comparables inter-labo
Sensible et précis
  • Très large domaine de mesure adapté pour toutes les indications avec une bonne précision
  • Evaluation précise de la réserve ovarienne
Valeur Médicale Ajoutée
  • Valeur de référence par tranche d'âge publiées pour aider les cliniciens dans l'interprétation
  • Bonne évaluation de réserve ovarienne
  • Test largement accessible
  • Rendu à J0
  • Bonne prise en charge des patientes

Téléchargements

Brochure cobas® AMH

Le test Elecsys® AMH Plus est issu d’une collaboration avec Ferring Pharmaceuticals, il est utilisé pour établir une dose quotidienne individualisée de l'hormone REKOVELLE® (follitropine delta) recombinante humaine de Ferring Pharmaceuticals dans le cadre de la stimulation ovarienne contrôlée27,28.

Il s’agit de notre premier test de diagnostic « compagnon » à être approuvé dans le domaine de la fertilité. Nous sommes ravis de continuer à associer notre expertise technique avec les partenaires de l'industrie pour faire progresser la santé personnalisée dans les différents domaines thérapeutiques.

En évaluant le taux sérique d'AMH avec Elecsys AMH Plus couplés au poids de la patiente, les cliniciens peuvent offrir une option de traitement personnalisé permettant de maximiser les chances de conception de chaque femme, tout en minimisant les préoccupations en matière de sécurité, telles le syndrome d'hyperstimulation ovarienne (SHO)27,28,29,30.

Le lancement de l'Elecsys® AMH Plus fait suite à la décision récente de la Commission européenne d'accorder l'autorisation de mise sur le marché de REKOVELLE®⁹ . Cette follitropine humaine recombinante est utilisée dans les protocoles de stimulation ovarienne pour le développement de follicules multiples chez des femmes en PMA.

À propos de l'immudosage Elecsys® AMH Plus:

L'immunodosage Elecsys® AMH Plus fournit  une mesure précise, fiable et robuste des taux d'AMH dans le sérum ou le plasma humains28,31,32,34. Il est entièrement automatisé en 18 mn et s’utilise sur tous les analyseurs  cobas e28.

Le dosage Elecsys® AMH Plus est destiné à être utilisé pour l'évaluation de la réserve ovarienne, la prédiction de la réponse à la stimulation ovarienne contrôlée (COS) et l'établissement de la dose quotidienne individuelle du delta de follitropine de Ferring Pharmaceuticals en combinaison avec le poids corporel27,28,33.

À propos de REKOVELLE® (follitropine delta) :

REKOVELLE® (follitropine delta) de Ferring Pharmaceuticals est la première hormone folliculo-stimulante recombinante (FSH) dérivée d'une lignée cellulaire humaine27,35,36. Elle a été développée pour un dosage individualisé basé sur le taux d'hormone anti-Müllerienne de la patiente et son poids corporel.27,28 La follitropine delta est structurellement et biochimiquement distincte des autres traitements de FSH recombinantes existants27,35,37.

Téléchargements

Brochure cobas® AMH

  1. WHO 2017, http://www.who.int/genomics/gender/en/index6.html.
  2. L’agence de la Biomédecine-Rapport annuel, 2012.
  3. Dossier Assistance médicale à la procréationMichael Grynberg, Clamart - Septembre 201www.inserm.fr/thematiques/biologie-cellulaire-developpement-et-evolution/dossiers-d-information/assistancemedicale-a-la-procreation
  4. Visser JA et al. Anti-Müllerian hormone: a new marker for ovarian function. Reproduction, 2006;131(1):1-9.
  5. V. Grzegorczyk-Martin a et al. Pronostic en fécondation in vitro des patientes ayant une AMH basse et une FSH normale. Gynécologie Obstétrique & Fertilité 40, 2012 ; 411–418.
  6. Karl R. Hansen et al. Reproductive aging and variability in the ovarian antral follicle count: application in the clinical setting. Fertility and Sterility, Sept 2003. Vol80. No3.
  7. Hang Wun Raymond Li et al. Role of Baseline Antral Follicle Count and Anti-Mullerian Hormone in Prediction of Cumulative Live Birth in the First In Vitro Fertilisation Cycle: A Retrospective Cohort Analysis. PLoS ONE, 2013;8(4):e61095.
  8. D.Gassner et R. Jung : First fully automated immunoassay for anti-Müllerian hormone; Clin Chem Lab Med, Aug 2014; 1;52(8):1143-52.
  9. Anderson RA et al. Mauritas 2012;71:28–33;
  10. Visser JA et al. Anti-Müllerian hormone: a new marker for ovarian function. Reproduction, 2006;131(1):1-9.
  11. V. Grzegorczyk-Martin a et al. Pronostic en fécondation in vitro des patientes ayant une AMH basse et une FSH normale. Gynécologie Obstétrique & Fertilité 40, 2012 ; 411–418.
  12. Fiche Technique Elecsys® AMH Plus, v1.0, 11-2016
  13. Hansen KR et al.Fertil Steril 2011;95:170–175;
  14. Dewailly D et al. The physiology and clinical utility of anti-Mullerian hormone in women.Hum Reprod Update 2014;20:370–385;
  15. Van Disseldorp J et al. Hum Reprod 2010;25:221–227;
  16. Visser JA et al. Anti-Müllerian hormone: an ovarian reserve marker in primary ovarian insufficiency. Nat Rev Endocrinol, 2012;8(6):331-341.
  17. Tsepelidis S et al. Hum Reprod 2007;22:1837–1840;
  18. Broer SL, et al. The role of anti-Müllerian hormone assessment in assisted reproductive technology outcome.Curr Opin Obstet Gynecol,2010;22:193-201.
  19. D.Gassner et R. Jung : First fully automated immunoassay for anti-Müllerian hormone; Clin Chem Lab Med, Aug 2014; 1;52(8):1143-52.
  20. Tehrani FR, et al. Predicting age at menopause from serum antimüllerian hormone concentration. Menopause, 2011;18:766-70.
  21. Loh JS et al. Anti-Mullerian hormone-is it a crystal ball for predicting ovarian ageing? Hum Reprod, 2011;26:2925-32
  22. Dewailly D et al. Diagnosis of polycystic ovary syndrome (PCOS): revisiting the threshold values of follicle count onultrasound and of the serum AMH level for the definition of polycystic ovaries. Hum Reprod, 2011;26(11):3123-3129
  23. ClinicalTrials.gov - Evidence-based Stimulation Trial with Human rFSH in Europe and Rest of World 1 (ESTHER-1). ClinicalTrials.gov Identifier: NCT01956110. Available at: http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01956110?term=NCT01956110.
  24. Van Tilborg TC, et al. The OPTIMIST study: optimisation of cost effectiveness through individualised FSH stimulation dosages for IVF treatment. A randomised controlled trial. BMC Womens Health, 2012;18;12:29.
  25. A Anderson et Al. Fertility and Sterility® Vol. 103, No. 4, April 2015 0015-0282
  26. Jirge PR. Ovarian reserve tests. J Hum Reprod Sci 2011;4:108-13
  27. Nyboe Andersen A, et al. Efficacy and safety of follitropin delta in an individualised dosing regimen: A randomised, assessor-blind, controlled phase 3 trial in IVF/ICSI patients (ESTHER-1). Hum Reprod. 2016; 31:324
  28. Roche Diagnostics. Elecsys® AMH (anti-Mullerian hormone) Plus immunoassay: Fiche technique V1.0 03/2017. 
  29. Nelson SM, et al. Anti-Müllerian hormone-based approach to controlled ovarian stimulation for assisted conception. Hum Reprod. 2009; 24(4):867–75.
  30. La Marca A, Sunkara SK. Individualization of controlled ovarian stimulation in IVF using ovarian reserve markers: from theory to practice. Hum Reprod Update. 2014; 20:124–140.
  31. Deeks ED. Elecsys® AMH assay: a review in anti-Müllerian hormone quantification and assessment of ovarian reserve. Mol Diagn Ther. 2015; 19: 245-249.
  32. Gassner D, Jung R. First fully automated immunoassay for anti-Müllerian hormone. Clin Chem Lab Med. 2014; 52(8):1143-52.
  33. Anderson RA, et al. Prospective study into the value of the automated Elecsys antimüllerian hormone assay for the assessment of the ovarian growing follicle pool. Fertil Steril. 2015;103(4):1074–80.e4.
  34. Hyldgaard J, et al. Comparison of two different methods for measuring anti-mullerian hormone in a clinical series. Reprod Biol Endocrinol. 2015; 13(1):107.
  35. http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/003994/human_med_002044.jsp&mid=WC0b01ac058001d124 (agence européenne du médicament, dernière consultation février 2017)
  36. World Health Organization (WHO): Programme on International Nonproprietary Names, disponible sur : http://www.who.int/medicines/services/inn/56th_Executive_Summary.pdf. Dernière consultation avril 2017.
  37. Olsson H, Sandström R, Grundemar L. Different pharmacokinetic and pharmacodynamic properties of recombinant follicle-stimulating hormone (rFSH) derived from a human cell line compared with rFSH from a non-human cell line. J Clin Pharmacol 2014;54(11):1299–307.

Test immunologique pour la détermination quantitative in vitro de l'hormone anti‑müllérienne (AMH) dans le sérum et le plasma humains. La détermination de l'AMH est utilisée en association avec d'autres données cliniques et biologiques pour évaluer la réserve ovarienne et prédire la réponse à la stimulation ovarienne contrôlée (SOC). Par ailleurs, le taux d'AMH (en pmol/L) est utilisé en association avec le poids corporel pour déterminer la dose individuelle journalière de follitropine delta de Ferring, hormone folliculo‑stimulante recombinante (FSHr), conformément aux informations de prescription actuelles de Ferring, chez les femmes subissant un traitement de stimulation ovarienne pour favoriser le développement de follicules multiples dans un programme de procréation médicalement assistée.Ce test par électrochimiluminescence "ECLIA" s'utilise sur les analyseurs Elecsys et cobas e.
Dispositif médical de diagnostic in vitro
Fabricant : Roche Diagnostics GmbH (Allemagne) – Distributeur : Roche Diagnostics France
Lire attentivement les instructions figurant dans les fiches techniques